logo man

 

Accueil / Projets / Les projets soutenus /

Icone AP FR OK Icone Filieres FR OK
Territoire 
de Bolobo

Apiculture

Icone ESP FR Icone ONG FR
Bonobo Mbou Mon Tour
Icone Soutenu FR
Fondation
Maisons du Monde

 


Le territoire de Bolobo abrite des populations d’éléphants et de singes bonobos et est considéré par l’ICCN (Institut congolais pour la conservation de la nature) comme une zone à haute priorité pour la conservation de la biodiversité. 

Les densités de bonobos y sont les plus importantes observées en RDC (2,1 individus/ km²) à 300 km à peine au nord de Kinshasa. De plus le site est proposé pour l’inscription sur la liste des zones humides d’importance internationale. Il se trouve en effet dans l’axe transfrontalier du lac Télé-Lac Tumba, qui contient la plus grande masse d’eau douce continentale en Afrique.

La conservation de cette masse d’eau contribue significativement à l’alimentation du complexe  hydro-électrique d’Inga3 qui, si les projets d’extension étaient réalisés, pourrait permettre le développement énergétique propre du continent africain au cours du XXIème siècle. Ce rôle dans la régulation de l’alimentation en eau du complexe constitue à lui seul une raison suffisante de protéger les forêts de ce territoire en particulier et de la Province de Mai-Ndombe en général.

 

Des enjeux majeurs

 

Le Code Forestier de la RDC autorise les communautés locales à créer des Forêts des Communautés Locales (FCL) afin de renforcer leur participation à la gestion durable des forêts, et ainsi développer des activités génératrices de  revenus, leur permettant de devenir des acteurs de poids dans la lutte contre la pauvreté. Mais les populations autochtones ont besoin de soutiens techniques et financiers pour sécuriser leur territoire traditionnel et les moyens manquent. 

Par ailleurs, l’application du feu lors de la récolte du miel cause régulièrement des incendies et feux de brousse embrasant de grandes étendues des forêts préjudiciant ainsi la biodiversité et l’habitat des Bonobos. Malgré l’engouement pour l’apiculture qui s’explique par la recherche du miel pour la vente, la consommation notamment comme médicament et surtout la forte demande exprimée par les villes proches comme Kinshasa et Brazzaville, aucun projet d’apiculture n’a été initié dans la rizière des forêts des communautés locales. 

De plus, la situation de l’équité dans la gestion des ressources naturelles est encore faible. Les femmes et autres groupes vulnérables ou minoritaires sont faiblement impliqués dans la prise des décisions sur les affectations des terres. 

Afin de lutter contre ces deux problématiques majeures, le projet développe l’apiculture à titre pilote avec des ruches modernes permettant le  développement économique de la population locale, et de créer et sécuriser des Forêts des Communautés Locales (FCL). De plus, ce projet mène des activités en rapport avec l’organisation, la structuration et le renforcement des communautés permettant la bonne gouvernance dans la gestion des ressources naturelles, l’amélioration de l’implication des femmes et des groupes minoritaires pour une justice sociale, économique et environnementale.

 

 

Le projet et les perspectives de changement

 

Le présent projet va permettre de soutenir la population locale dans la création de Forêts Communautaires Locales afin de sécuriser leur territoire traditionnel, limiter le braconnage et développer des activités génératrices de revenus telle que l’apiculture.

Notre partenaire local, déjà fortement impliqué, soutiendra et accompagnera les pisteurs villageois sur le suivi et l’habituation des bonobos au sein des futures forêts communautaires. Cette activité permettra d’améliorer les connaissances sur le comportement et la localisation des bonobos afin de mieux les protéger.

De plus, en affectant des ruches modernes à chaque association de base et les éléments nécessaires pour la gestion de ces ruches, les partenaires locaux pourront connaître une avancée dans le domaine apicole dans la région. Le projet d’apiculture générera des ressources supplémentaires aux populations riveraines des forêts des communautés locales et permettra de limiter les intrusions dans les zones de conservation. 

Le projet contribuera aussi à la régénération rapide de la forêt qui sera préservée des destructions à la suite de la recherche des ruches naturelles et grâce au regain de la pollinisation par les abeilles. En corollaire, la plantation des plantes mellifères autour de la zone de conservation participera au reboisement et à la conservation des forêts naturelles. Les différentes formations que suivront les apiculteurs seront une occasion pour les modérateurs de rappeler l’importance de la conservation des ressources naturelles. Cette sensibilisation directe se propagera vers les communautés riveraines.

 

Des partenaires engagés

 

Créée en 1997 par des cadres universitaires et des villageois, l’organisation non gouvernementale Mbou-Mon-Tour (MMT) agit pour la conservation de l’environnement et le développement local en RDC. Bénéficiant d’un large soutien des autorités traditionnelles et des communautés locales, dont un grand nombre sont membres de l’association, MMT travaille en collaboration avec des Comités Locaux de Développement et de Conservation pour développer le projet.

 

logo mmtmaisonsdumonde

 

Pour en savoir plus sur ce projet et ses principales réalisations en 2017, suivez ce lien.

Photos © François Nègre

Spacement - Espacement



DONv02

Actualités

Rapport d'activité

En 2017, 16 projets soutenus dans 12 pays d'intervention 

RAAPos3 2018

Ingrédienthèque

Man & Nature soutient le développement de filières durables

INGPos3ok

Vidéothèque

Découvrez nos actions en images !

VIDPos3ok