logo man

Népal - Juillet 2017

News nepal 0717


De bonnes nouvelles arrivent du Népal ! Un papier vient d’être publié sur le test de cultures alternatives au Népal, en se basant sur les résultats d’un projet innovant dont Man & Nature est le principal financeur. 

En Asie, les éléphants peuvent détruire les terres agricoles, attirés par une nourriture facilement disponible et en grande quantité. Cela entraine des conflits entre les éléphants et les communautés touchées par ces destructions, et augmente les activités de braconnage.

Situé dans le Parc National de Bardia, le projet cherche à réduire les destructions causées par les éléphants en plantant des plantes médicinales et aromatiques telles que la camomille ou la menthe, moins attractives pour les pachydermes. Le papier souligne ainsi qu’ils sont moins enclins à manger ces plantes et donc à détruire les cultures, ce qui permet de sécuriser le revenu des populations.

Les auteurs concluent qu’une stratégie de plantations de cultures à la fois non attractives (aromatiques et médicinales) et attractives (nourriture) pour les éléphants permettrait d’améliorer les revenus des populations locales, de réduire les conflits homme-éléphant et au final, de mieux protéger cette espèce asiatique emblématique.

Pour découvrir notre projet plus en détail, suivez ce lien.

Et si vous souhaitez lire cette étude (en anglais) : Gross E. M., *, Drouet-Hoguet N., Subedi N., Gross J., 2017. The potential of medicinal and aromatic plants (MAPs) to reduce crop damages by Asian Elephants (Elephas maximus).

Spacement - Espacement



DONv02

Actualités

Rapport d'activité

En 2017, 16 projets soutenus dans 12 pays d'intervention 

RAAPos3 2018

Ingrédienthèque

Man & Nature soutient le développement de filières durables

INGPos3ok

Vidéothèque

Découvrez nos actions en images !

VIDPos3ok