logo man

 

Situé à l’ouest de la région du Terai au Népal, le Parc National de Bardia est l’un des plus grands (100 000 hectares), mais aussi l’un des moins visités du pays. Directement connecté aux réserves de faune sauvage du nord de l’Inde grâce à des couloirs naturels et aux nombreux cours d’eau qui le traversent, le parc s’étend des régions vallonnées du nord aux vallées et aux plaines alluvionnaires du sud. Cet espace exceptionnel abrite plus de 400 espèces d’oiseaux et 53 espèces de mammifères. Parmi elles, on en compte de nombreuses menacées telles l’Eléphant d’Asie, le Rhinocéros unicorne, le Tigre, le Léopard, le Cerf des marais, la Grue antigone ou la très rare Outarde du Bengale. Dans les eaux de la rivière Karnali, on peut également observer le Gavial et le Dauphin du Gange.

Comme dans l’ensemble du Terai, la surexploitation des ressources naturelles dans la région de Bardia est une des menaces majeures sur la biodiversité. En raison d’une forte concentration de population, les espaces naturels en périphérie directe du Parc sont peu à peu transformés en terres arables et même les zones protégées sont soumises à de fortes pressions pour la collecte de bois ou la pêche. Cette proximité avec les espaces naturels accroit également les conflits entre Homme et faune sauvage. Les éléphants dévastent les cultures, les rhinocéros s’attaquent aux personnes, les léopards et les tigres font du bétail leur proie favorite. Ces conflits rendent la vie des villageois plus difficile encore et renforce les attitudes négatives vis à vis de la conservation. La tolérance à l’égard des animaux diminue et les activités illégales se développent (chasse et trophées) encouragées par les revenus qu’elles procurent à des populations déjà en grande difficulté.

 

Nepal2016

 

Le projet

 

Soutenir le développement d’activités économiques qui participent à la résolution des conflits hommes-animaux en périphérie du Parc National de Bardia et contribuent à l’amélioration des conditions de vie des populations locales et à la conservation de la biodiversité.

 

Ses objectifs

 

  • Réduire l’ensemble des conflits dans la zone de projet en réduisant la surexploitation des ressources naturelles ;
  • Améliorer la situation économique des ménages de la zone pour réduire les pressions anthropiques sur le Parc National de Bardia et sa biodiversité ;
  • Soutenir les individus ou les familles victimes des attaques d’animaux.

 

Des partenaires engagés

 

Awely est une ONG française spécialisée dans la conservation de la biodiversité et la résolution des conflits Homme-faune. Elle collabore étroitement sur le projet avec la principale ONG de conservation népalaise, the National Trust for Nature Conservation. La population vivant en périphérie directe du Parc de Bardia est principalement composée de fermiers marginalisés. Cultivant des terres situées à moins de 500 mètres de la bordure forestière, ils sont donc les premières victimes des dégradations des animaux que leurs coutumes religieuses incitent également à protéger.

En partenariat avec Awely, ils sont volontaires pour rechercher de nouvelles solutions participant dans le même temps au développement économique de leurs communautés et à une gestion raisonnée de ces conflits.

 

Pour en savoir plus sur ce projet, et connaître ses principales réalisations en 2016, suivez ce lien.



Carto global web2017

Des actions dans toutes les régions du monde

Montrer que préservation de la
nature et développement peuvent
aller de pair dans des contextes différents. 
      spacer  Sélectionner des projets dans plusieurs régions du monde où la biodiversité se trouve menacée.   spacer

Participer au recensement des ressources naturelles sur site et évaluer leur potentiel de production. 

IconeReadMore

Spacement - Espacement



DONv05

Actualités

Cambodge
18 Oct 2017

Notre ancien partenaire au Cambodge récompensé !  

Rapport d'activité

RAAPos3

Ingrédienthèque

INGPos3

Vidéothèque

VIDPos3