logo man


Terre pastorale de tradition Massaï, la zone d’intervention est située dans la région d’Amboseli, au coeur de la vallée du Grand Rift, non loin du célèbre Mont Kilimandjaro. Le Parc National d’Amboseli est une Réserve de Biosphère, classée par l’UNESCO, qui possède de fortes concentrations de mammifères, notamment d’éléphants, lions, hyènes, impalas, girafes, gnous, mais aussi d’oiseaux tels que pélicans, aigles, faucons, martin-pêcheur, guêpier. Avec le Sanctuaire de Kimana, ils sont exclusivement réservés à la conservation de la faune et au développement du tourisme.

Le phénomène du changement climatique est devenu une réalité dans cet écosystème. Les populations Massaï d’Amboseli sont touchées par une sécheresse prolongée depuis cinq ans. La culture sur des zones marécageuses
naturelles et le développement des sanctuaires pour la faune ont limité l’accès autour des sources d’eau naturelles tant pour les hommes que pour le bétail qui les fait vivre. Le Parc National tout proche ne couvre que 10 % du territoire emprunté par les éléphants. La grande faune se retrouve donc aussi dans les «group ranch», terres de pâturage pour les troupeaux ce qui amène une augmentation des conflits hommes-animaux. Les pachydermes détruisent les récoltes et dévastent les alentours des sources naturelles. Les lionnes viennent chasser les chèvres dans les villages où elles sont abattues. La biodiversité unique de cette région s’en trouve menacée.

Kenya

Le projet

Réduire les conflits entre hommes et animaux tout en apportant un soutien économique respectueux de l’environnement aux communautés locales.

Ses objectifs

  • Encourager le reboisement (25 000 arbres) au sein des écoles, en périphérie des villages et des sources et sur les espaces partagés ;
  • Installer des systèmes de protection des cultures dans les zones les plus exposées et d’éloignement des prédateurs aux abords des villages concernés ;
  • Augmenter le niveau de vie des populations locales par la diversification des cultures et dispenser les formations correspondantes ;
  • Enseigner aux populations comment préserver les ressources naturelles et favoriser l’éducation de la jeune génération à travers l’implantation de 17 pépinières scolaires.

Des partenaires engagés

L’association française Gazelle Harambee est présente au Kenya depuis plusieurs années où elle contribue à soutenir des projets humanitaires et de développement dans le respect de la culture et des traditions des communautés Massaï. Elle développe des projets économiques permettant aux populations locales d’améliorer leurs conditions de vie tout en préservant les écosystèmes.

Pour en savoir plus sur ce projet, et connaître ses principales réalisations en 2015, suivez ce lien.

Retour à la liste des projets soutenus

DON

Actualités

Népal - Juillet 2017

Népal - Juillet 2017

Publication d’un papier sur l’usage de cultures alternatives pour protéger les éléphants

Cameroun - Juin 2017

Cameroun - Juin 2017

Maisons du Monde en Congés Solidaires chez Tropical Forest and Rural Development (TF-RD)