logo man


Une filière verte pour la sauvegarde de l’endémicité exceptionnelle.

L’exceptionnelle biodiversité de l’Aire Protégée d’Anjozorobe sur les hauts plateaux de l’île rouge subit de multiples pressions du fait de sa proximité avec la capitale malgache : cultures sur brulis, production de charbon de bois, exploitation forestière illicite…

En améliorant les méthodes de collecte, en structurant les producteurs et en sécurisant les circuits de commercialisation, la filière poivre représente une opportunité supplémentaire pour participer à la gestion durable de ce territoire en combinant harmonieusement développement et conservation.

Mada PAS Poivre

Le projet et les perspectives de changement

Le poivre sauvage pousse naturellement dans le corridor forestier. Il est traditionnellement ramassé comme condiment et pour ses vertus médicinales. Il pousse sur de grandes lianes qui montent jusqu’à la cime des arbres. La stratégie du projet repose sur le développement économique de cette filière pour lever les pressions qui pèsent sur les forêts naturelles tout en sensibilisant les producteurs sur l’intérêt de protéger les écosystèmes qu’elles abritent. 

Le projet a pour objectif de regrouper les acteurs locaux de la filière autour d’une vision commune associant protection des espaces producteurs, structuration de la filière et amélioration des conditions d’accès aux marchés. Pour cela il est proposé d’intervenir sur 3 villages situés au centre de l’Aire Protégée (200 bénéficiaires directs) en travaillant parallèlement sur 3 volets :

  • un volet environnemental prévoyant de renforcer les moyens techniques et matériels des agents de vigilance communautaire afin de développer le nombre de patrouilles de surveillance dans le corridor forestier en association avec les agents du service forestier du district d’Anjozorobe et de la région Analamanga ; 
  • un volet économique axé sur la création d’une association de producteurs, le renforcement des capacités (gestion institutionnelle, finance, logistique) de ses dirigeants, le référencement des pieds producteurs (traçabilité), la construction d’un hangar de stockage et de conditionnement, l’appui à la commercialisation ;
  • un volet social consistant à réhabiliter le pont piétonnier permettant ainsi la sortie des produits et l’accès aux marchés. 

L’ensemble de ces activités permettra ainsi de contribuer à la mise en place d’un mécanisme de gestion durable de l’Aire Protégée en sécurisant la conservation des habitats prioritaires et en développant de nouvelles opportunités économiques au bénéfice des communautés locales.

Pour en savoir plus sur ce projet, suivez ce lien.

Retour à la liste des projets à soutenir

Faire un don

Module Don

Actualités

Inde - Avril 2017

Inde - Avril 2017

Les petits agriculteurs de la Vallée de la Tansa ont besoin de vous !

France - Avril 2017

France - Avril 2017

Man & Nature recrute un/e coordinateur/trice de projets Senior !

Madagascar - Avril 2017

Madagascar - Avril 2017

La sauvegarde du grand lémur bambou : 53 naissances en 2016 !