logo man

 

Accueil / Projets / Les projets à soutenir /

Icone AP FR OK Icone Filieres FR OK
Parc National
de la Bénoué

Noix de cajou

Icone ARBRE FR Icone ONG FR
12 000 CERAF
Icone Soutenu FR
Man and Nature

 


Au sein de la région du Nord Cameroun qui contient trois Parc Nationaux, le Parc de la Bénoué est une des plus anciennes zones protégées du pays.

Au pied du plateau Adomaoua, les 180 000 ha décrétés « Réserve de la biosphère » par l’UNESCO sont peuplés de nombreuses espèces de mammifères classés “Vulnérable” par l’IUCN, dont l’Eléphant de savane d’Afrique (Loxodonta africana), le Léopard (Panthera pardus), et l’Hippopotame (Hippopotamus amphibius).

 

Des enjeux majeurs

 

L’afflux de populations réfugiées a engendré une forte augmentation de la population locale, dont 68% des habitants vit aujourd’hui sous le seuil de pauvreté. Le Nord Cameroun a ainsi le taux de pauvreté le plus élevé du pays. Les communautés vivant aux alentours du parc sont d’autant plus tentées d’aller puiser des ressources dans les réserves.

La connectivité entre le parc et les zones de chasse est de plus en plus compromise. L’envahissement des corridors est la conséquence directe de l’arrivée importante d’éleveurs à la recherche de terres agricoles à l’ouest du Parc. Leur installation entraine des actions de déboisement dans les corridors, associées à la vente du bois ou du charbon de bois.

Par ailleurs, le braconnage des petits et gros gibiers est peu à peu devenu omniprésent dans cette région. Son impact, se traduit par une diminution inquiétante des populations animales.

 

 

Le projet et les perspectives de changement

 

Ce projet s’inscrit dans une réflexion plus globale concernant la gouvernance territoriale des Aires Protégées dans la région du Nord Cameroun. Dans un contexte de perte de vitesse du secteur de la chasse et de flux migratoire imprévisibles, il est important d’intégrer le développement économique de filières vertes dans les processus d’aménagement du territoire en périphérie du Parc National de la Bénoué.

Dans le cadre d’un projet pilote, le service de conservation du Parc National de la Bénoué, a déjà soutenu la production et la distribution d’anacardiers en périphérie du Parc. Grâce à un partenariat avec le PPI-UICN, il a distribué 5.000 pieds d’anacardiers aux habitants de la périphérie de l’Aire Protégée. La population locale a manifesté un fort engouement pour cette filière. C’est dans ce contexte prometteur que l’objectif fixé est désormais d’accompagner rapidement la montée en puissance de l’approche et de soutenir l’émergence d’un modèle de filières qui soit à la fois économiquement rentables et favorable à la conservation de la biodiversité.

Le projet a pour objectif principal de soutenir la production, la distribution et la mise en terre de plants d’anacardier, dans le but de soutenir une gestion durable des ressources naturelles par et au profit des communautés locales. Cet objectif se traduit par des actions concrètes de suivi sur le terrain, de renforcement des capacités des producteurs, ainsi que l’accompagnement de la structuration des producteurs.
 

Des partenaires engagés

 

Crée en 2003, l’association CERAF-NORD (Centre des Ressources Agroforestières, forestières et de formation continue du Nord) vise la promotion d’un développement durable basé sur la participation effective des collectivités rurales et urbaines. 

Au cours des dernières années, le CERAF a soutenu des organisations de la société civile locale dans des projets de restauration écologique, de formation, et d’assistance technique.

 

ceraf2018man part

 

Pour en savoir plus sur ce projet, suivez ce lien.

 

Spacement - Espacement



DONv02

Actualités

Rapport d'activité

En 2017, 16 projets soutenus dans 12 pays d'intervention 

RAAPos3 2018

Ingrédienthèque

Man & Nature soutient le développement de filières durables

INGPos3ok

Vidéothèque

Découvrez nos actions en images !

VIDPos3ok