logo man

Congo - Novembre 2018 

news 261118 02

 


Entre 2000 et 2014, les forêts du bassin du Congo ont perdu l’équivalent d’¼ de la superficie de la France. La cause est loin d'être celle qu’on imagine !

Une étude publiée dans la revue Science Advances démontre que l’agriculture de subsistance à petite échelle pourrait conduire d'ici 2100 à la disparition de l’ensemble des forêts tropicales humides primaires du bassin du Congo si les tendances actuelles sont maintenues.

Selon les auteurs, la pauvreté résultant de l'instabilité politique et le manque d’alternatives économiques poussent les familles à convertir la forêt en terres agricoles avec de simples haches. Ces parcelles sont cultivées jusqu’à ce que le sol s’épuise en nutriments, puis de nouvelles parcelles sont défrichées. Cette pratique contraste grandement avec la situation en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est, où la pression industrielle impose la déforestation pour la production d'huile de palme ou de soja.

Cette étude renforce la position que Man and Nature défend avec chacun de ses projets en Afrique centrale : la conservation des écosystèmes tropicaux nécessite un soutien au développement économique des communautés locales. La valorisation des produits issus de la forêt mais aussi le développement des cultures de rentes cultivées dans le cadre de systèmes agro-forestiers durables, permettent de générer des revenus pour les populations locales et offrent un intérêt économique à protéger et gérer durablement la forêt tropicale.

 

 

Spacement - Espacement



DONv02

Actualités

Rapport d'activité

En 2017, 16 projets soutenus dans 12 pays d'intervention 

RAAPos3 2018

Ingrédienthèque

Man & Nature soutient le développement de filières durables

INGPos3ok

Vidéothèque

Découvrez nos actions en images !

VIDPos3ok